Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

Angelle garde son enfant bien que son homme soit parti



Angelle garde son enfant bien que son homme soit parti. J'ai 22 ans et je suis maman d'un petit garçon de 2 ans. Ma première grossesse a été très compliquée. J'étais en couple où l'entente était presque parfaite. Mais au quatrième mois de ma grossesse, monsieur m'a dit qu'il avait besoin d'une « pause » ( ? ) et est parti...Après deux longs mois interminables d'absence (ce qui m'a laissé le temps de perdre ma maison car je ne pouvais plus assumer seule le loyer avec en plus ma voiture qui est tombée en panne) il a fait 900 km pour me dire au cours d’un WE que j'étais « la femme de sa vie, qu'il m'aimait à la folie... » etc.… Je suis retombée dans ses bras et nous nous sommes promis de revenir ensemble dès la naissance. Trois semaines avant d'accoucher je décide de monter le voir pour quelques jours. Mais à nouveau la fuite : Monsieur décide de me quitter cette fois définitivement... Qu'est ce que j'étais mal !

J'ai accouché, j'ai assumé, j'ai retrouvé un appartement. Oui j'ai souffert, c'était dur ! Mais mon dieu, que mon fils est un amour. Je n'arrive pas à regretter J'en veux à ce mec,  mais mon bébé....Du coup je positive. C'est ma fierté. Je suis seule, mais nous sommes ensemble habillés, avec un toit et même si le frigo est dur à remplir, nous mangeons  à notre faim...

Depuis j'ai rencontré un homme avec un enfant. Il a accepté mon fils de suite. Ce n'est pas un frein aux futures relations, même si certaines le pensent. Il est vrai que les relations sont différentes et peuvent être plus compliquées, mais un homme qui vous aime acceptera toujours votre enfant... il m'est arrivé d'en rencontrer qui ne l'acceptait pas. Aussi cela ne durait pas et c’était franchement...sans regret !

Bref, aujourd'hui je suis de nouveau enceinte, cette fois de 14 semaines et 2 jours... Il y a deux mois  j'ai connu sos-ivg et Ghislaine. Quelle femme!  J’étais enceinte d’un mois.  Avec mon copain on a beaucoup de hauts et de bas... il m'a tout de même quitté 3 ou 4 fois en un an ! Du coup, j'ai flippé par peur d'assumer seule un deuxième enfant. Un c'est dur, mais deux.... non ! Alors, je voulais arrêter ma grossesse. Puis Ghislaine m'a dit: "mais Angélle, vous êtes avec un homme, il est avec vous, il est déjà papa...il veut de cet enfant...ne lâchez pas, n’ayez pas peur". J’ai bien réfléchi puis j'ai décidé de le garder car  j'avais déjà avorté à 19 ans. Tout le monde me disait "tu es trop jeune, tu n'es pas consciente, tu es en train de rater ta vie, tu ne peux pas, tu  ne dois pas.....".  Et avec tout leur bourrage de crâne, j'ai avorté...Mon dieu, j’ai pleuré jusqu'au moment où le médecin a placé un masque sur ma bouche pour m'endormir..... « Ils » me l'ont quand même pris... Quelle douleur ! Quand je l'écris et j'en ai encore l'envie de pleurer...

Aujourd'hui j’espère que mon expérience peut t’aider, toi qui est en train de me lire ! Cela peut te faire « relativiser ». Surtout ne reste pas seule. Car c’est une décision grave. Si tu te sens mère, fonce...appelle Ghislaine ou ses copines. C’est sûr, on ne sait pas toujours quoi dire quand on entend un "allo ici sos-ivg", mais elles ont l'habitude...elles ne te laisseront pas tomber.  Demain,  je vais encore rappeler Ghislaine, car mon ami me dit qu'il veut partir (une fois de plus ! ). Je risque de me retrouver maman célibataire une deuxième fois... Mais j'ai confiance, je vais y arriver !
 
PS: même Angelle garde son enfant bien que son homme soit partide garder le bébé, Ghislaine a continué à prendre de mes nouvelles...elles ne sont pas là que pour le doute et les questions sur l’avortement....ce sont de vraies confidentes !  Courage à vous toutes....
 
Vous pouvez nous rejoindre sur la page Facebook
 
 
Type de témoignage: