Toutes les infos sur l'IVG dont vous avez besoin : médicales, psychologiques, juridiques ou sociales.

L'IVG médicamenteuse

L'IVG médicamenteuse est soumise à une procédure assez stricte :

 

1. Lors d'une première consultation, la femme est informée sur les différentes méthodes d'IVG, leurs risques ou contre-indications (par ex : un âge supérieur à 35 ans ou un tabagisme expose à des risques cardio-vasculaires). Puis elle exprime son consentement de mettre un terme à la grossesse par IVG.

2. Le médecin (ou sage-femme habilitée) doit réaliser un examen clinique et prescrire une prise de sang afin de confirmer la grossesse et la dater avec précision. Il faut aussi détecter une éventuelle grossesse extra-utérine, contre-indication pour l'IVG médicamenteuse.

3. Le médecin (ou sage-femme habilitée) remet un livret sur l'IVG et les ordonnances nécessaires.

4. Le jour de l'IVG, la mifépristone (ou RU 468) est administrée (généralement de 600 mg) par voie orale.

5. Environ deux jours plus tard, la femme doit prendre du misoprostol, par voie orale, en principe devant le médecin ou une infirmière qui s’assure de la prise. L'expulsion de l'embryon peut se produire plusieurs heures après.

6. Une visite de contrôle doit être programmée entre 2 et 3 semaines après l’IVG médicamenteuse.